femme qui réfléchit

Comment apprendre facilement les règles de jeu de société ?

  • Par
  • 8 minutes
femme qui réfléchit

Apprendre facilement les règles de jeu de société ? Suivez le guide !

Si vous avez la curiosité de parcourir les articles de ce blog, c’est que l’appel du large et les sirènes du jeu de société vous ont déjà iodé les neurones.

Que vous soyez marin d’eau douce ou vieux loup de mer, il y a fort à parier que vous naviguiez sous pavillon « Rules, Really ? ». Ou en bon français : « J’adorerai jouer à ce jeu, mais franchement, me cogner dix pages de règles, ça me fatigue d’avance ». Petit bonus, vous trouverez ici et là, de petites astuces qui vous permettront de passer pour un joueur chevronné lors de votre prochaine partie.

 « Rules, really ? »

Parce que oui, lire des règles de jeu (même les règles de Jungle Speed !), les comprendre puis les mettre en pratique, c’est souvent la corvée obligatoire, le passage obligé pour accéder à la plénitude du bonheur ludique. Et nous ne sommes pas tous égaux face à un livret de règles !

Selon votre câblage mental, l’organisation des informations et leur hiérarchisation au sein du livret, ne correspondra pas forcément à votre cheminement de pensée. Il n’est donc pas rare de croiser en association ou sur les festivals, des gens qui jouent avec les mauvaises règles et, conséquence de cet écueil, passent à côté d’un excellent jeu de société.

Les gérants de Repos Production avaient même constaté, il y a quelques années, que sur un jeu aussi simple que leur emblématique Time’s Up!, ils avaient rarement vu deux groupes jouer de la même façon.

Pas de panique, moussaillons ! (C’est important de filer les métaphores maritimes), des solutions existent pour monter à l’abordage de cette étape incontournable qu’est l’apprentissage. Associations, passeurs ludiques, festivals, tutos vidéo… Après la lecture de cet article vous n’aurez que l’embarras du choix.

le jeu splendor

ASTUCE D’ANIMATEUR : Si vous jouez à Splendor, vous pouvez réunir toutes vos ressources d’une même couleur, en posant vos jetons sur vos cartes. Ainsi, d’un seul regard, vous savez toujours où vous en êtes.

Les passeurs ludiques

Dans des périodes normales où le monde n’est pas en proie aux sept plaies d’Égypte, les festivals et les associations ludiques représentent un excellent moyen de laisser un animateur (professionnel ou bénévole) faire le job à votre place. Parmi ces festivals que nous retrouverons avec plaisir et bonheur, citons le FIJ (Festival International des Jeux de Cannes), PEL (Paris est Ludique) ou encore le FLIP (Festival Ludique International de Parthenay).

Dans la plupart des cas, ces passionnés possèdent à la fois la patience et la bonne méthode pour s’adapter à leur interlocuteur. C’est sans doute la voie royale pour vous permettre de faire vos premiers pas avec un jeu de société. Car outre la connaissance des règles stricto sensu, l’animateur possède le recul conféré par de nombreuses parties jouées, ce qui lui permet de vous offrir de précieux conseils stratégiques, ou des suggestions pratiques sur la meilleure façon d’organiser votre espace de jeu.

De plus, ils assurent en quelque sorte le SAV, puisqu’une fois la partie lancée, si des questions subsistent, ils ne sont jamais très loin pour vous apporter le petit supplément d’information qui vous manquait, ou le petit point de règle que vous aviez loupé… Alors que pourtant il vous l’a bel et bien expliqué cinq minutes avant. Mais si, ça vous est déjà arrivé, allez, allez…

le jeu les Aventuriers du Rail

ASTUCE D’ANIMATEUR : Dans les Aventuriers du Rail, il est parfois rentable de consacrer l’un des derniers coups de la partie à piocher de nouvelles cartes « objectif ». Avec un peu de chance, vous relierez deux villes avec le réseau déjà en place.

Internet est (parfois) votre ami 

Si vous n’avez pas d’association près de chez vous, ou si les festivals ont été annulés pour cause de pandémie mondiale, vous trouverez largement votre bonheur sur internet (on y trouve même les règles des dominos !). Ces dernières années, les sources d’information ludique sérieuses se sont multipliées. Ainsi, en fonction de vos besoins, ou du temps dont vous disposez, il y a fort à parier que vous trouverez votre bonheur.

le jeu de societe 7 wonders

Prenons l’exemple d’une gamme de jeu un peu confidentielle comme 7 WONDERS. Imaginons que vous ne disposiez que d’une poignée de minutes pour vous faire une idée de son fonctionnement.

Le site Ludovox propose un format adapté, celui des ludo-chrono, des pastilles qui vous permettent d’avoir un aperçu rapide du fonctionnement d’un jeu de société. Dans le même esprit, les québécois d’Es-Tu Game vont vers un format assez proche, mais avec un ton plus humoristique.

Pour une explication plus en détail, vous avez l’embarras du choix :

L’éditeur, Repos Production, vous offre sa présentation, entièrement constituée d’animations didactiques.

Le distributeur Asmodee, fait le choix de l’animateur qui s’adresse directement à vous, tout en manipulant le matériel.

Les amateurs éclairés ne sont pas en reste. Parmi eux, Yahndrev, un passionné opiniâtre, offre sur sa chaîne plus de 700 vidéos d’explications exhaustives.

Enfin Tric Trac, l’un des leaders de l’information ludique sur internet, outre les explications, propose des parties filmées avec les auteurs, ainsi que des discussions informelles (ou « papotaches ») autour du jeu, pour aller un peu plus loin dans la découverte.

le jeu Jamaica

ASTUCE D’ANIMATEUR : Dans Jamaica, quand vous dépensez une ressource, piochez dans différentes cales. Ainsi, si vous vous faites voler le contenu d’une cale, le butin de votre adversaire sera moins important.

Il va (quand même) falloir se jeter à l’eau

Si malgré tout cela vous êtes contraint de défricher vous-même le mode d’emploi d’un nouveau jeu, sachez qu’en général, les règles sont toutes plus ou moins organisées de la même façon, par un système de « zoom » successif.

Après avoir exposé l’univers du jeu à grands traits, on énumère le matériel de jeu et la mise en place. Puis les principes généraux vous sont présentés, avant d’entrer dans le détail du tour de jeu.

Une méthode simple consiste à organiser votre lecture sur ce même principe. Lisez en diagonale l’ensemble du livret une première fois avant de faire une seconde lecture en suivant pas à pas l’ensemble des étapes, matériel en main. Une troisième lecture, fragmentaire et dédiée à des points précis, aura sans doute lieu une fois la partie lancée.

Bien entendu ce principe est à aménager selon la complexité du jeu. On ne demande pas le même effort de concentration pour apprendre à jouer à Dobble ou à Solenia.

Et puis, à l’issue de votre première partie jouée, offrez-vous ce petit luxe qui consiste à relire une nouvelle fois, avec le groupe, pour pouvoir corriger tous les petits trucs que vous avez fait de travers. Si, si, les erreurs, ça arrive même aux plus geeks d’entre nous !

Apprendre les règles d’un nouveau jeu de société, n’est donc pas nécessairement un calvaire. Qui plus outre (oui, j’invente des expressions), vous n’êtes pas à l’abri de vous découvrir, au contact des animateurs et des ambassadeurs associatifs passionnés (ou au fil de vos propres apprentissages) que vous possédez la fibre du pédagogue ludique.

La maîtrise des règles du jeu peut ainsi vous ouvrir, dans un second temps, les portes d’un univers que vous ne soupçonniez pas. Celui du plaisir de transmettre à votre tour votre passion pour un jeu en particulier, et à travers lui, pour le jeu en général.


mascotte Asmodee

Yohan

Salut, voyageur d’internet. Je m’appelle Yohan et vais te parler de jeux de société. C’est qu’il s’en est passé des choses depuis les osselets et les dés romains… Mille nouveaux jeux par an en moyenne. Mazette ! Pas simple de s’y retrouver quand on n’est pas un passionné à l’affût du dernier buzz.  

Je vais donc m’efforcer d’éclairer modestement ton chemin, à la fois en qualité d’auteur de jeux de société et de président d’une association ludique, car c’est avec cette double casquette que j’aborde ma passion.  Mais ce n’est pas la seule. J’aime aussi énormément la gelée de mûres sur du pain tiède, et inventer des mots qui n’existent pas. 

On se met en route, tu me suis ?

Les jeux de l’article